Obtenir le visa D7 au Portugal: quelles conditions?

Le Portugal séduit de plus en plus d’expatriés grâce à son climat clément, sa qualité de vie et sa fiscalité attractive. Le Visa D7, souvent associé au visa de retraite, est une option privilégiée pour ceux qui souhaitent s’installer dans ce pays ouvert sur l’Atlantique. Mais quelles sont les conditions pour obtenir ce précieux sésame ? Cet article vous fournit un guide détaillé pour franchir avec assurance les portes du Portugal.

Le visa D7 Portugal : une porte ouverte sur l’Europe

Le visa D7 Portugal est un visa de long séjour qui vous permet de résider au Portugal si vous pouvez prouver des revenus passifs réguliers. Ce visa est idéal pour les retraités, les nomades numériques, les entrepreneurs ou toute personne générant des revenus depuis son pays d’origine sans avoir besoin de travailler activement au Portugal.

Choisir le visa Portugal pour votre projet d’immigration au Portugal présente des avantages notables. Vous bénéficierez d’une liberté de mouvement au sein de l’espace Schengen, de la possibilité d’obtenir la nationalité portugaise après cinq ans et d’un accès à des incitations fiscales conséquentes grâce au régime du résident non habituel (NHR).

Pour être éligible, vous devrez prouver la possession de revenus passifs suffisants, tels que des pensions, des revenus locatifs (hors Portugal), des dividendes ou des intérêts. Le revenu minimum requis est de 760€/mois pour le premier demandeur, 380€/mois pour un autre adulte et 228€/mois pour un mineur additionnel.

Nous vous invitons à consulter plus d’informations et à commencer votre démarche en visitant le site suivant : https://anchorless.io/product/visa-d7-portugal.

La procédure de demande du visa D7

Le processus est bien défini, mais requiert attention et précision pour éviter les erreurs pouvant retarder ou compromettre votre demande.

La liste des documents à fournir est exhaustive : passeport valide, numéro d’identification fiscale portugais (NIF), preuve d’une assurance maladie, justificatif de logement, et un casier judiciaire vierge. En outre, il vous faudra démontrer vos sources de revenus passifs pour répondre aux exigences de revenu minimum.

Vous débuterez par une demande auprès de l’ambassade ou du consulat portugais dans votre pays d’origine. Par la suite, une consultation vidéo avec un avocat, la préparation d’une lettre de motivation, et la prise de rendez-vous avec les services d’immigration portugais (SEF) sont des étapes à ne pas manquer. Le processus se termine par l’obtention de votre carte de résident, généralement délivrée dans les trois semaines suivant le rendez-vous SEF.